in

Livret A : les points essentiels à retenir sur ce compte

livre A

En termes de placement sécurisé, le livret A est sans nul doute l’un des produits préférés des Français. En effet, près de 55 millions de contribuables sont titulaires de ce compte d’épargne élaboré par le fondateur des Caisses d’épargne, Benjamin Delessert. Malgré sa popularité, ce dispositif a subi de nombreuses modifications qui peuvent troubler les contribuables. Voici un résumé des informations essentielles à retenir sur le livret A.

Le taux d’intérêt du livret A

Depuis l’été 2015, la rémunération du livret A stagne à un taux de 0,75 % soit son plus bas niveau historique. Ce taux annuel est conservé jusqu’en début février 2020. En effet, à partir de cette date, la formule de calcul des intérêts de ce produit d’épargne va changer. L’objectif de l’État par rapport à cette modification est de diminuer la charge financière du secteur du logement social. Ainsi, le taux de ce produit d’épargne va être fixé en faisant la moyenne entre l’inflation notée chaque semestre et le taux interbancaire à court terme (EONIA). De plus, le taux sera arrondi au dixième de point le plus proche et le livret A bénéficiera d’un plancher minimal de 0,5 %.

Les privilèges du livret A

Question avantage, le livret A dispose de nombreux attraits qui séduisent les épargnants. En premier lieu, les intérêts générés par ce compte sont entièrement exonérés d’impôt et de prélèvement social. En second lieu, toutes les opérations sur ce produit (ouverture, dépôt, retrait et clôture) sont gratuites. Pour finir, les versements du livret A sont libres. Ainsi, les particuliers peuvent alimenter leur compte selon leur bon vouloir. Il est cependant à noter que le montant minimal des dépôts est de 10 €. En outre, le livret A est soumis à un plafond de 22 950 € pour les particuliers et 76 540 € pour les associations.

Les critères d’ouverture d’un compte

livre A

Le livret A est un produit d’épargne accessible à tous. Pour en ouvrir un, les particuliers doivent suivre quelques démarches simples et faciles. Tout d’abord, ils doivent se rendre dans une banque pour créer un compte. À noter qu’un individu ne peut avoir qu’un seul livret A. De plus, les établissements bancaires sont contraints de vérifier si une personne ne dispose pas encore d’un compte avant de pouvoir en ouvrir. Ensuite, les contribuables doivent faire un versement initial de 10 €. Pour terminer, les épargnants sont tenus d’alimenter leur compte régulièrement pour éviter qu’il soit inactif.

Les cumuls du livret A

Selon la législation en vigueur, il est strictement interdit de combiner deux livrets A. Ainsi les personnes qui ont sciemment créé plusieurs comptes seront soumises à des sanctions. En outre, le cumul d’un livret A et d’un livret Bleu du Crédit Mutuel est prohibé. Il existe toutefois une exception pour les comptes ouverts avant septembre 1979.

À titre indicatif, les particuliers peuvent combiner leur livret A avec d’autres placements comme le livret d’épargne populaire, le livret jeune et le compte épargne logement.

La clôture d’un livret A

Pour fermer leur livret A, les contribuables doivent se rendre dans leur banque pour entamer les procédures de clôture.

Livret A : les points essentiels à retenir sur ce compte
Laissez une note