in

Focus sur le mandat de gestion

En finance, la gestion des mandats permet à un particulier de confier la gestion de son patrimoine financier à un gérant de portefeuille, à une banque ou à une compagnie d’assurance. Que comporte le mandat (contrat) de gestion ? Quels avantages en attendre ? Décryptage.

Le contrat de mandat de gestion

Gérer soi-même son portefeuille boursier comporte un certain degré de difficulté lorsque le temps ou les connaissances manquent. De ce fait, recourir à une entité spécialisée – le mandataire – s’impose comme la solution.

Le mandat de gestion est une convention par laquelle un client (le mandant) donne pouvoir à un gérant (le mandataire) de gérer un portefeuille incluant un ou plusieurs instruments financiers (actions, obligations, OPCI, fonds et sicav…) selon certaines conditions particulières. Le mandataire sera ainsi chargé de placer ou d’investir les actifs de son client en fonction des objectifs de ce dernier, de son expérience ou de sa situation.

Avant de contracter un mandat de gestion, mandant et mandataire définissent ensemble l’objectif de gestion, mais aussi les modalités d’exécution du contrat. Par ailleurs, le mandat de gestion précise le profil de rendement-risque recherché lequel détermine le degré de risque que le client est prêt à supporter. Autre point important : le mandataire a le devoir de conseiller son client et de fournir toutes les informations pour chaque transaction.

Mandat de gestion : ses avantages

Le mandat de gestion constitue un formidable outil de valorisation du patrimoine. Toutefois, comme tout projet d’investissement, la prudence est toujours de mise, que l’on soit ou non aguerri à la gestion financière.

Pour le client mandant, le contrat de gestion donne la possibilité d’améliorer le rendement de son capital grâce aux possibilités d’allocations des actifs. En outre, il bénéficie de l’expertise et des compétences du mandataire dans chacune des opérations financières tout en gardant un pouvoir de contrôle sur celles-ci.

La confiance est un élément essentiel dans un contrat de mandat de gestion. Le client confie les fonds à un mandataire avec un objectif réel de délégation. Le professionnel à l’inverse se concentre sur son métier, assure le suivi journalier et l’évaluation des fonds ou des actifs, gère les contraintes réglementaires et techniques, car il aura des dizaines ou des centaines de mandats, y compris dans les fonds dédiés. À cet effet, l’intérêt de chaque partie doit être clairement défini lors de la rédaction du contrat, lequel doit prévoir l’ensemble des coûts et frais directs et indirects à la charge du mandant et, le cas échéant, la possibilité pour le mandataire de percevoir des rétrocessions de frais de souscription/rachat ou de gestion.

Focus sur le mandat de gestion
Laissez une note

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quels sont les avantages de l’utilisation d’un microphone sans fil ?

bonnes raisons d'opter pour une banque en ligne

Banque en ligne : 4 bonnes raisons de s’y mettre en 2018