in

Simulation de crédit en ligne: quelques trucs à retenir

Pour concrétiser son projet immobilier, il faut prendre en compte un certain nombre de paramètres. Parmi ces critères figurent le montant maximal qu’on peut emprunter et la durée de remboursement souhaitée. Pour cela, il est recommandé d’effectuer une simulation. Cet article donne quelques astuces pour réussir cette démarche.

Comment simuler sa capacité d’emprunt ?

Pour contracter, par exemple, un crédit personnel en ligne pas cher, il faut simuler sa capacité d’emprunt. Cette étape permet au demandeur de savoir le montant maximal qu’il peut obtenir auprès de sa banque. Pour ce faire, le souscripteur prend en compte certains éléments essentiels. Parmi ces critères, on peut trouver le salaire et les revenus complémentaires tels que les primes.

Le souscripteur doit également tenir compte des charges comprenant le loyer et les échéances de prêt. À cela vont s’ajouter les frais de scolarité et les factures d’électricité. Si le demandeur souhaite acquérir un bien, il doit préciser sa nature. Celle-ci peut être un logement neuf, un appartement ancien ou encore un terrain.

Pour estimer sa capacité d’emprunt, le souscripteur doit calculer la totalité de ses revenus annuels. Il va ensuite les soustraire avec les différentes charges. Il obtiendra les revenus réels par an. Pour avoir le taux d’endettement maximum, on les divise par 12 et on les multiplie par 33%.

Calculer les frais de notaire

L’acheteur d’un bien immobilier doit payer les frais de notaire. Ces derniers correspondent aux taxes que le notaire collecte pour la caisse de l’État. Le montant de ces frais dépend de la nature du bien. Il varie aussi selon le prix d’achat du logement et l’endroit où il se trouve.

Si l’emprunteur achète un bien dans le neuf ou en l’état futur d’achèvement (VEFA), les frais de notaire peuvent diminuer. De ce fait, les droits d’enregistrement sont compris entre 2 à 3 % du prix d’achat. Dans l’ancien, le taux des frais de notaire est relativement important. Il faut compter entre 7 et 8 % du prix de vente pour acheter un bien immobilier ancien.

Pour l’achat d’un terrain, calculer les frais de notaire est un peu difficile. Pour cause, on doit introduire la notion de TVA. Si on achète un terrain à un particulier, l’assujettissement à la TVA n’existe pas. Les frais d’acquisition seront inférieurs à 6 % du prix de vente.

Estimer le montant maximal à emprunter

L’emprunteur doit tenir compte de la somme qu’il souhaite allouer au remboursement de son prêt. Il doit faire une simulation pour connaître le montant total qu’il aura besoin d’emprunter. Cette somme inclut le montant dédié à l’achat du bien immobilier. Elle comprend aussi les intérêts appliqués au prêt et le montant de l’assurance.

À partir du montant souhaité pour ses mensualités, la calculette donne le montant total de l’emprunt. Elle présente aussi le taux d’intérêt associé, et ce, selon la durée de l’emprunt. Le souscripteur peut aussi personnaliser le taux d’intérêt appliqué. Il aura ainsi toutes les informations indispensables pour établir le tableau d’amortissement de son prêt. La simulation montre également le coût total du crédit incluant les intérêts et l’assurance emprunteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Astuces pour changer le siège social d’une entreprise

Comment devenir VTC ? Les étapes et obligations