in

Conseils pour échapper aux modalités restrictives des banques

Lorsqu’on souhaite concrétiser un projet, il est nécessaire d’emprunter de l’argent. Cependant, on n’est pas obligé de passer par un établissement bancaire pour trouver un crédit. Pour rechercher un crédit, voici quelques astuces pour échapper aux modalités restrictives des banques.

Recourir aux aides publiques

Via les différentes aides publiques, l’État peut emprunter à un particulier pour réaliser son projet. Ces aides portent particulièrement sur la création d’entreprise. Il faut savoir qu’il existe de nombreuses aides publiques. Ces aides servent à financer la création ou encore l’épanouissement des entreprises. Les aides publiques peuvent provenir directement de l’État, des communes ou des régions. Elles peuvent également venir de diverses structures telles que les établissements publics.

Les aides publiques se présentent sous différentes formes. Il y a, entre autres, les crédits d’impôt, les subventions directes ou les préfinancements. Pour les aides publiques au plan national, il faut se référer à l’Observatoire des aides aux entreprises. On y dénichera une solution financière par besoin et par secteur. Ce dernier peut concerner l’artisanat, l’industrie et le commerce.

La banque publique d’investissement Bpifrance propose une source financière. Celle-ci est convenable à chaque cycle de la vie de la société.

Se tourner vers le microcrédit

Pour échapper aux modalités restrictives des banques, on peut recourir au microcrédit. Cette solution s’offre aux particuliers qui n’arrivent pas à obtenir un prêt bancaire. Le microcrédit permet de financer la création, la consolidation ou encore la reprise d’une société. Avec le microcrédit, les porteurs de projet pourront pérenniser ou faire naître leur propre emploi.

Le bénéficiaire bénéficie également d’un accompagnement sur mesure avec ce dispositif. Cet accompagnement porte notamment sur l’assistance dans les démarches administratives. Le développement des activités y figure également. En outre, différents acteurs associatifs proposent généralement les microcrédits. Il y a particulièrement l’Adie. Ces acteurs peuvent proposer un moyen de financement pouvant atteindre les 20 000 €.

Par ailleurs, plusieurs critères doivent être pris en compte pour obtenir un microcrédit. Parmi ces paramètres, le prêteur considère souvent la motivation, l’expérience et les compétences du demandeur. Il analyse aussi le projet, son implantation et le chiffre d’affaires prévisionnel.

Faire appel au financement participatif et aux business angels

On peut aussi se tourner vers le financement participatif pour échapper aux modalités restrictives des banques. Avec ce type de financement, on peut récolter de l’argent auprès des particuliers. Ces fonds permettent de réaliser un projet entrepreneurial via Internet. À noter que ce financement peut se présenter sous 3 formes. On peut trouver le prêt et la souscription de titres de capital ou de créance. Il y a également le don ou la contribution qui peut donner lieu à une contrepartie.

Un statut réglementé doit obligatoirement justifier les plates-formes de financement participatif par prêt. Il en est de même pour celles de la souscription de titres financiers. On peut aussi faire appel aux business angels pour financer son projet. Les business angels sont des anciens entrepreneurs ou des cadres supérieurs. Ces gens veulent investir une part de leur patrimoine dans des entreprises innovantes. Ils sont susceptibles d’accorder une somme à partir de 50 000 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quels sont les critères de choix d’un VPN ?

Pourquoi opter pour un ballon de foot personnalisé ?