in

3 règles d’or pour bien débuter en e-commerce

Avec l’évolution de la technologie et la facilité d’accès à internet, compte tenu de cette situation favorable, l’e-commerce ne cesse sa croissance dans le monde entier. La pratique permet en outre de bénéficier de certains avantages : inexistence de barrières géographiques, flexibilité, visibilité dans la toile, etc. Toutefois, vendre sur internet n’est pas un long fleuve tranquille : des risques et des rebondissements se montrent sur le chemin. Des bases sont donc à acquérir dès le lancement de l’activité… Voici lesquels.           

Analyser préalablement l’idée produit

Il s’agit sans aucun doute d’un des plus importants conseils pour bien débuter en ecommerce. Un produit à faible potentiel ne pourra jamais générer assez de chiffre d’affaires, ni optimiser la croissance de l’entreprise. Il est donc fondamental de considérer minutieusement l’offre pour être certain de choisir celle qui va cartonner à coup sûr sur internet. Pour ce faire, le test du produit dans son entourage personnel et professionnel ainsi qu’auprès des prospects est nécessaire. Cela implique l’analyse de la concurrence qui consiste à mesurer la force des acteurs menant une activité similaire au projet : Ont-ils une bonne image digitale ? Comment est leur référencement naturel ? etc. L’étude du marché demeure également requise pour connaître les prix pratiqués dans le secteur.

Déterminer clairement son objectif de vente

Une des erreurs les plus courantes des nouveaux e-commerçants est de penser qu’ils ont de temps à foison pour évoluer doucement sur le marché. Cela résulte toutefois un manque de motivation, donc une croissance trop lente qui va les obliger à tout abandonner par inexistence de moyen et surtout d’énergie. Se fixer un objectif, qui n’est ni très global ni flou, bien clair et bien détaillé se révèle donc fondamental. Il doit être partagé en différents buts et sa date et lieu de réalisation doivent être nettement indiqués. C’est à partir de ces éléments qu’on élabore les plans d’action et les stratégies à appliquer pour réussir. Une fois ces derniers biens définis, il est temps d’élaborer un business plan, un document dans lequel se structurent les idées.     

Se faire accompagner par un professionnel

La solitude est un réel ennemi d’un e-commerçant débutant. L’idée reçue disant de rester dans sa bulle pour mener à bien son projet est totalement erronée. Se faire entourer est essentiel, non seulement pour recevoir des soutiens et se créer un réseau, mais également pour prendre du recul sur son idée, pour obtenir un point de vue qu’on n’aura pas eu et pour apprendre de l’expérience des autres.

Attention toutefois car ce conseil ne vous dit pas de raconter votre plan avec n’importe qui. Cela vous risque de recevoir des commentaires négatifs infondés qui ne feront que vous démotiver, des mauvais conseils et des mauvaises intentions. Soyez sûr de ne faire appel qu’à des professionnels habitués à suivre des projets, avec des expériences dans le domaine et disposant des savoir-faire sur l’e-commerce. Il est aussi préconisé de suivre une formation pour maîtriser parfaitement les différentes thématiques liées à l’activité : le SEO, les réseaux sociaux, les réglementations, etc.      

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

marketing

4 stratégies de marketing digital que vous devriez utiliser en 2023

Comment bien choisir la formation Photoshop ?